A LA UNEACTU-AFRIQUE

La francophonie suspend le Mali après le coup d’État

L’Organisation internationale de la francophonie a suspendu mardi le Mali de ses instances et a appelé à la libération du président Ibrahim Boubacar Keïta renversé par un coup d’État militaire le 18 août. Le sommet des chefs d’État de la Cédéao initialement prévu mercredi a par ailleurs été repoussé à vendredi.

C’est au tour de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) de réagir. Le Conseil permanent de la francophonie (CPF), réuni en session extraordinaire en visioconférence, mardi 25 août, a « décidé de prononcer la suspension de la République du Mali de la francophonie tout en maintenant les actions de coopération bénéficiant directement aux populations civiles, ainsi que celles concourant au rétablissement de la démocratie », indique l’organisation dans un communiqué.

L’organisation appelle à la libération du président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), renversé le 18 août et retenu depuis, « ainsi qu’à la mise en place, dans les meilleurs délais, d’un gouvernement de transition conduit par une autorité civile ». Le communiqué exprime l’intention d’envoyer dans les prochains jours une délégation de haut niveau à Bamako afin d’évaluer la situation.

Lire la suite sur France24.com

Facebook Commentaires
Juldé Sow
error: Content is protected !!