A LA UNEACTUALITÉS

Korbonya BALDÉ (RPG), l’autre insulteur public, présente ses «sincères excuses» aux Guinéens

Le jeune politique, militant du parti RPG arc-en-ciel, qui s’est montré « très agité” sous le régime du président déchu, vient d’admettre ses « bêtises humaines”, à l’endroit des sages des coordinations régionales et des victimes de l’axe. Il décide de présenter ses excuses.

 

 

 

 

 

Dans un poste sur sa page Facebook, le jeune indique ceci: «Le seul homme à ne jamais faire d’erreur est celui qui ne fait jamais rien.»Theodore Roosevelt, plus loin, JEAN PAUL 2 nous a dit «L’homme n’apprend vraiment qu’en reconnaissant ses propres erreurs.»

 

 

 

 

 

 

Dans un poste sur sa page Facebook, le jeune indique ceci: «Le seul homme à ne jamais faire d’erreur est celui qui ne fait jamais rien.»Theodore Roosevelt, plus loin, JEAN PAUL 2 nous a dit «L’homme n’apprend vraiment qu’en reconnaissant ses propres erreurs.»

 

 

 

 

 

Il poursuit en affirmant que les grands hommes sont ceux qui reconnaissent leurs erreurs envers leurs prochains «Je présente toutes mes excuses à El. Ousmane (sans loi Fatako), El. Sekouna, ainsi qu’aux victimes de l’axe. De tels agissements (communications) ne se feront plus dans ma vie courante.

 

 

 

 

 

 

Oui aux critiques des adversaires, mais non aux injures de nos adversaires et ce message responsable, concerne tous les camps (mouvance, opposition et la société civile.)

 

 

 

 

 

J’avais le droit de vous critiquer, en tant qu’ «adversaires», mais pas en vous insultant, c’était une bêtise humaine de ma part.»

 

 

 

 

 

 

Korbonya BALDÉ dit prendre cette décision de réparer ses erreurs, grâce à ses bons conseillers. Il s’engage à ne plus refaire la même chose: «depuis longtemps, grâce aux cardes & amis(es) de notre parti, le grand Rpg Arc En Ciel, je me suis beaucoup amélioré dans ma communication politique.

 

 

 

 

 

 

 

 

Sauf que, de passage j’avais pas présenté des excuses à tous ces gens dont leurs noms sont cités plus haut. J’avais le remord au fond de moi. Aujourd’hui, j’ai décidé de mettre fin à ce fardeau.

 

 

 

 

 

 

Merci à tous mes conseillers de la mouvance présidentielle, la société civile, ainsi qu’à ceux de l’opposition. En tant que jeune cadre du RPG, ce combat se fera loin, très loin des injures publiques inchallah.»

Facebook Commentaires
Juldé Sow
error: Content is protected !!